Cette semaine, nous vous proposons de nous replonger cinq ans en arrière (déja!) pour la séance du 24 juin 2014 consacrée à Les Lèvres rouges ( Daughters of darkness) de Harry Kümel en présence de notre invitée Marjolaine Boutet.

Titre original : Daughters of darkness

Réalisation: Harry Kümel

Scénario: Pierre Drouot, Jean Ferry, Harry Kümel avec Jo Amiel

Avec : John Karlen, Danièle Ouimet, Delphine Seyrig

Durée: 1h38

Production: France-Belgique- Allemagne (1971)

Un couple de jeunes mariés, Stefan et Valérie, rentrent en Angleterre en wagon-lit. Leur train se trouvant bloqué, ils se retrouvent dans un hôtel à Ostende. Le lieu est désert, jusqu’au moment où surgit l’inquiétante comtesse Balthory, accompagnée de sa suivante, Ilona. Elles ne tardent pas à envoûter Stefan, fasciné par des meurtres mystérieux dans la région, puis Valérie, intriguée par la mystérieuse relation entre les deux femmes… Le film s’inspire du personnage historique d’Elisabeth Báthory et des légendes qui en font un vampire, en la transposant dans la Belgique des années 1970. Au carrefour du cinéma de genre et du film d’art – spécialité du réalisateur Harry Kumel, avec le documentaire et le court expérimental – Les Lèvres rouges est une œuvre totalement inclassable qui baigne dans une ambiance étrange et sulfureuse, mêlant poésie et érotisme soft.

Notre invitée: Marjolaine Boutet, maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Picardie Jules-Verne et auteure de Vampires, au-delà du Mythe (Ellipses- collection ‘Culture Pop’).

Les Lèvres rouges, Harry Kumel, 1971 © Malavida

Pour aller plus loin:

article d’Estelle Bayon sur le film

Sur la thématique des vampires lesbiens