Romancier, scénariste, réalisateur, dramaturge.

Né en Algérie en 1952, il est arrivé en France à l’âge de dix ans et a passé une partie de son enfance et adolescence dans le bidonville de Nanterre. Fils d’un terrassier, il travaille en usine de 1970 à 1983.

Auteur du premier roman d’un écrivain d’origine algérienne, avec Le Thé au harem d’Archi Ahmed publié en 1983. Deux ans plus tard, sous l’impulsion de Costa-Gavras, il écrit le scénario et réalise la version cinématographique de son roman sous le titre  Le Thé au harem d’Archimède. Le film remporte de nombreux prix. En 1987 sort son deuxième long métrage, Miss Mona qui valut notamment à Jean Carmet le César de meilleur acteur pour son rôle de travesti aspirant a réunir suffisamment d’argent pour se faire opérer et devenir femme. Parmi ses films ultérieurs, on compte notamment Camomille (1987),  Au pays des Juliets (1991), Marie-Line ( 1999) Cartouches gauloises (2007) ou encore Graziella ( 2015).

En 2005, il signe une première pièce de théâtre sur la fin de la guerre d’Algérie :  1962 – Le dernier voyage.

Il est l’auteur de plusieurs romans parmi lesquels, aux éditions du Mercure de France, La Maison d’Alexina (1999) et A bras le cœur ( 2006). Aux éditions Hors d’atteinte, il a publié Rue des Pâquerettes ( 2019), Vivants (2020). Son dernier roman, La Cité de mon père est sorti en août 2021.

error: Content is protected !!